0 5 minutes 2 mois

spondylarthrose paris

Il existe plusieurs types de traitement de la spondylarthrose. Vous pouvez soit utiliser un programme de physiothérapie ou subir une IRM pour le diagnostic. Si vous souffrez de spondylarthrose, le meilleur traitement consiste à maintenir un poids corporel normal. Les traitements peuvent inclure les AINS, la physiothérapie ou la thermocoagulation. La section suivante fournira des détails sur chacun de ces traitements.

IRM

L’IRM a un rôle clé dans le diagnostic, le suivi et la prise en charge de la spondylarthrose axiale (axSpA). Bien qu’aucune nouvelle technique d’imagerie n’ait émergé au cours de la dernière décennie, des améliorations significatives ont été apportées aux méthodes existantes. Le but de cette revue est de discuter des avantages potentiels de l’IRM pour l’axSpA et des pièges possibles. Lisez la suite pour plus d’informations.

AINS

Les AINS, ou anti-inflammatoires non stéroïdiens, sont couramment utilisés pour le traitement de l’inflammation causée par la spondylarthrose. Bien qu’ils puissent apporter un soulagement temporaire, ces médicaments ont également de graves effets secondaires sur le tractus gastro-intestinal. Par exemple, les AINS diminuent le mucus protecteur produit dans l’estomac, ce qui peut causer des problèmes comme les brûlures d’estomac, la gastrite et les ulcères. Si vous prenez des AINS, parlez-en à votre médecin avant de commencer tout nouveau médicament.

En savoir plus : https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=spondylarthrite_ankylosante_pm

Physiothérapie

La physiothérapie pour le traitement de la spondylarthrose consiste à adapter les exercices aux besoins spécifiques du patient. Les physiothérapeutes se concentrent sur l’amélioration de la mobilité, la prévention des déformations de la colonne vertébrale et l’amélioration de la fonction globale. Ce traitement consiste principalement en des exercices de renforcement et d’étirement. Les patients sont encouragés à pratiquer ces exercices quotidiennement pour réduire la douleur et améliorer l’équilibre. De plus, l’exercice régulier aidera également à maintenir la mobilité articulaire et à réduire la fatigue.

Thermocoagulation

La thermocoagulation est une procédure ambulatoire qui détruit les tissus et les nerfs pour soulager la douleur. Il est utilisé dans le traitement des battements cardiaques rapides, des tumeurs et des facettes articulaires de la colonne vertébrale. La thermocoagulation des facettes articulaires offre un soulagement significatif de la douleur. La procédure peut être réalisée sous anesthésie locale et peut inclure une sédation intraveineuse pour rendre le patient plus confortable.

Méthodes conservatrices

Les objectifs des méthodes conservatrices pour le traitement du spondylarthrose sont le soulagement de la douleur, l’amélioration de la fonction et la prévention des dommages aux structures neurales. Le traitement conservateur doit commencer par une prise en charge non opératoire et se concentrer sur un cours de physiothérapie de quatre à six semaines. Si une prise en charge non opératoire n’est pas possible, des agents pharmacologiques peuvent être utilisés pour soulager la douleur. Cependant, les analgésiques opioïdes ne sont pas recommandés pour une utilisation à long terme.

Vous pouvez regarder cette vidéo pour plus d’informations :

Mort par spondylarthrose

Bien que les symptômes de la spondylarthrose puissent être légers, la maladie peut entraîner un grand nombre de complications. Ces complications peuvent aller de l’arthrite douloureuse et débilitante à l’ostéoporose, un effet secondaire courant du traitement de la spondylarthrose. Ces complications peuvent inclure des fractures de la colonne vertébrale, l’ostéoporose et même la mort. Bien qu’aucun traitement unique ne soit efficace chez tous les patients, une combinaison de traitements peut améliorer les symptômes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *