Malgré les risques, la migration en Côte d’Ivoire en retient plus d’un

Malgré les risques, la migration en Côte d'Ivoire en retient plus d'un

En 2017, 8 753 Ivoiriens sont arrivés en Italie, dont 1 263 femmes et 1 474 mineurs non accompagnés, selon une ONG italienne appelée CEVI, pour le Centre du volontariat international.

Ils ont un rêve : “traverser les eaux” de la Méditerranée et atteindre l’Eldorado de l’Europe.

Et oui, ils admettent qu’il y a peut-être des risques, mais rien qui ne peut être surmonté avec un peu de courage.

“Je n’ai pas peur. Je suis prêt à partir pour l’Italie, à traverser l’eau, je le ferais ce soir et je ne ferais même pas un sac “, dit Marcel Zouh, un homme de 30 ans très costaud.

Au milieu d’une foule de jeunes à la gare routière de Daloa, le tremplin de la migration illégale en provenance de l’Etat ouest-africain de Côte d’Ivoire – Zouh n’hésite pas à énumérer les raisons pour lesquelles il tenterait sa chance en Europe.

“Il n’y a rien ici, il n’y a pas de travail, il n’y a même pas de travail en tant que chauffeur,” dit-il, montrant son permis de conduire d’autobus. “Je suis prêt à prendre un risque avec ma vie – si ça ne marche pas, ce sera parce que Dieu le veut ainsi.”

Adama Soumahoro, un jeune transporteur, ajoute : “Il n’y a aucun espoir pour les jeunes d’ici. Nous sommes prêts à vendre nos vies pour traverser l’eau.”

La Côte d’Ivoire est la quatrième source de migrants cherchant à se rendre en Europe, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) de l’ONU – un afflux illégal qui a provoqué un tapage politique dans les pays européens.

En 2017, 8 753 Ivoiriens sont arrivés en Italie, dont 1 263 femmes et 1 474 mineurs non accompagnés, selon une ONG italienne appelée CEVI, pour le Centre du volontariat international.

– Dangers –

Pourtant, les risques qui les attendent ne manquent pas : le danger d’être abandonnés par les trafiquants dans les déchets brûlés du Sahara au Niger, d’être emprisonnés ou cruellement abusés en Libye, de se noyer dans la Méditerranée.

Des milliers de migrants sont morts ou ont disparu au cours des trois dernières années.

“Vous pouvez vous vanter d’avoir l’intention de partir autant que vous le voulez, mais ils ne savent pas ce que c’est “, dit Ibrahim Doumbia, un tailleur de 31 ans.

En 2016, il part lui aussi pour l’Europe. “J’ai laissé Daloa avec 250 000 francs CFA (325 euros) dans ma poche – les contrebandiers voulaient 900 000 francs.”

Pour plus d’informations, visitez cet article : https://www.afriksoir.net/les-immigres-un-frein-au-developpement-des-zones-urbaines-fes/

“Lorsque nous traversions le désert, j’ai vu des pierres empilées dans des tumulus – on m’a dit qu’il s’agissait des tombes anonymes de migrants “, dit-il.

“C’est quand je suis arrivé en Libye que mon enfer a commencé – j’ai été jeté en prison pendant neuf mois.”

Doumbia a pu rentrer chez elle avec l’aide de l’OIM. Au cours des trois dernières années, plus de 3 500 Ivoiriens “en détresse” en Libye ont été rapatriés, selon Issiaka Konate, qui dirige un bureau gouvernemental pour aider les Ivoiriens à l’étranger.

“Je n’ai pas eu de nouvelles de mon fils, Oumar Fofana, depuis trois ans – la dernière conversation que nous avons eue, c’était par téléphone, en septembre 2015, alors qu’il montait sur un bateau en Libye “, raconte sa mère, Tenin Sanogo, à l’AFP, les larmes aux yeux.

“J’ai dépensé plus d’un million de francs CFA pour des diseuses de bonne aventure – ils ont confirmé qu’il est toujours en vie “, a-t-elle dit, montrant une photo de son fils.

– coercition sexuelle –

L’écrivaine ivoirienne Patricia Hourra, auteur d’un livre sur l’exploitation sexuelle des femmes migrantes, a déclaré que parmi les femmes qui empruntent la voie migratoire, au moins une sur quatre sera contrainte d’avoir des rapports sexuels forcés en échange d’un passage sûr ou même de nourriture.

“La plupart de ces femmes sont réduites en esclavage sexuel dans un bordel ou une maison privée. Ces femmes sont profondément traumatisées, et même si elles sont capables de sortir de leur situation, leur vie a été brisée”, a-t-elle déclaré à l’AFP.

De l’extérieur, il peut sembler étrange que la Côte d’Ivoire connaisse une émigration économique alors que son économie se porte bien.

Le pays est un grand exportateur de cacao, de café et de caoutchouc, et attire lui-même des migrants de pays plus pauvres comme le Burkina Faso, le Mali et la Guinée.

Depuis 2011, le pays a vu son PIB augmenter en moyenne de 8 % par an, chiffre qui devrait se situer entre 7 et 7,5 % au cours des prochaines années, selon les estimations de la Banque mondiale.

Cela se compare favorablement à la croissance démographique de la Côte d’Ivoire, qui compte 25 millions d’habitants, un chiffre qui s’élève à 2,5 pour cent par an.

Cependant, la croissance économique est déséquilibrée, concentrée surtout à Abidjan, et dans de nombreuses régions, elle ne parvient pas à offrir des emplois aux jeunes qui entrent sur le marché du travail.

A Daloa, à près de 400 kilomètres de la grande ville ivoirienne, “il n’y a pas d’emplois, pas d’usines capables d’absorber le chômage”, explique Gervais N’Da, économiste spécialisé en démographie.

Sur cette toile de fond grise, la vision de l’Europe brille de mille feux – une flamme que les médias sociaux contribuent à entretenir.

“L’un de vos amis arrive en Italie et commence à poster des détails sur son succès – une voiture ou une maison, par exemple – sur les médias sociaux. Rien ne vous empêchera de vouloir faire de même “, a déclaré Cherif Aziz Haidara, une éducatrice à Daloa.

En savoir plus : https://parisien2016.tumblr.com/post/186308769166/d%C3%A9sordre-dans-les-transports-publics-dans-les

Destination touristique : connaissez-vous la ville d’Abidjan ?

abidjan plateau, vue aerienneAbidjan, un pôle economique

Pour ceux qui l’ignorent, Abidjan c’est la capitale économique de la Côte d’ivoire. Un pays situé en Afrique de l’ouest. La Côte d’ivoire est un des pays les plus développé de la région. Dans les années 1970, ce pays a connu un boom économique surnommé le « miracle ivoirien » qui a été ralentis par la chute sur le marché mondial du cours des matières premières agricoles dont le pays est fortement. Cependant, la Côted ‘ivoire demeure l’un des poids lourds de la région avec près de 40% du PIB de la zone UEMOA.
Les dirigeants de ce pays se sont donnés pour objectif de le rendre émergent à l’horizon 2020. Et ils s’en donnent les moyens à travers la continuation du processus de dotation du pays d’infrastructures économiques de premier choix dignes des pays les plus développés : ponts et routes, établissements médicaux, buildings, réserves d’eau potables… Aussi, l’assainissement de l’environnement des affaires est une priorité et l’indice de sécurité est l’un des meilleurs de la région.

Abidjan , un pôle touristique

D’un point de vue touristique, la capitale de la côte d’ivoire regorge d’un bon nombre de lieux que tout visiteur aimerait visiter. Divisée en deux zones (Abidjan nord-Abidjan sud) par un superbe plan d’eau lagunaire, cette ville regorge de biens d’infrastructures. Les touristes ont le choix entre un grand nombre d’hôtels 4 et 5 étoiles. Et dans le domaine de la gastronomie, l’offre est diversifiée et abondante. Que vous soyez un amoureux de cuisine européenne, américaine ou asiatique vous trouverez chaussure à vos pieds car des restaurants offrant ce type de cuisine foisonnent dans la capitale ivoirienne.
Les sites touristiques à visiter dans la capitale et ses alentours sont assez magiques .D’abord il y a le Zoo d’Abidjan récemment rénové qui regorge d’une incroyable diversité d’espèces animales et aquatiques. Ensuite, il y a la cathédrale ST Paul du Plateau symbole du quartier administratif de cette ville. Cette cathédrale a été créée par l’architecte Aldo Spirito et fut inaugurée par le pape Jean-Paul II en 1985.

Un autre lieu à visiter lorsque vous arrivez à Abidjan est la forêt du banco. Cette forêt classée au patrimoine de l’Unesco est l’une des plus grandes forêts primaires que l’on peut retrouver dans une ville. Elle s‘étend sur près de 3000 ha. Elle regorge d’une grande diversité en termes de flore et de faune.

Vous pourrez egalement effectuer de belles balades sur le plan d’eau lagunaires et visiter de belles îles telles que la Baie des milliardaires, le cimetière des bateaux ou encore l’île boulay. Un grand nombre de musées et édifices culturels sont ouverts au grand public. Entre autres l’on peut citer le Village Ki Yi M’Bock à la Riviera, le Musée d’art contemporain de Cocody, Musée des civilisations de Côte d’Ivoire ou encore le palais de la culture d’Abidjan haut lieu d’expression culturel d’un peuple dont la culture est assez riche.
Dans un quartier d’Abidjan denomé Port Bouet et surtout dans sa banlieue, vous découvrirez un grand nombre de plages paradisiaques où il fait bon vivre.

Abidjan, une vie nocture mouvementée

Sans oublier le faites que la vie nocturne a Abidjan est vraiment exceptionnelle. Il existe un grand nombre d’endroits à visiter la nuit. On peut citer par exemple, les salles de spectacles, les marchés de nuits, les discothèques et les fameux maquis (bistrots à ciel ouverts) qui font le bonheur de tous ceux qui s’y aventurent. Abidjan est surnommée la “perle des lagunes” . Je vous conseille fortement de visiter cette ville .C’est pour moi l’un des plus beaux endroits au monde.Et tranquillisez-vous : je ne le dis pas parce que je suis devenu insane. C’est juste la réalité. Alors n’hésitez pas à faire vos bagages. Choisissez-vous une bonne valise. Peu importe sa couleur. Quelle soit noire, rouge ou d’un vert prasin, l’essentiel est qu’elle puisse vous permettre d’emporter le maximum d’effets . Voilà trois entreprises qui distribuent des valises de très bonnes qualités :

Ce sont tous des vendeurs de valises

N’hésitez donc pas à venir, car une fois que vous y serez, vous n’aurez plus l’envie de vous en aller. Et si au sujet de Paris, un penseur amoureux de cette ville se permit  un jour d’affirmer ceci :

« On ne vit qu’à Paris, et l’on végète ailleurs. » Jean-Louis Baptiste Gresset

Je lui demanderai juste d’attendre de connaitre Abidjan avant de trop parler. Il pourrait avoir honte de ses propos 😀