Comprendre l’opération de l’augmentation mammaire

augmentation-mammaire-Paris

Mastopexie avec prothèse

Pour corriger et relever les seins affaissés au moyen d’une mastopexie et pour que le résultat soit optimal, le plus important est que le chirurgien plastique calcule très bien la quantité de peau qui a cédé et qui doit être éliminée, en plus de la graisse accumulée qui peut se trouver au pôle inférieur du sein. Une fois que la quantité de peau à enlever a été déterminée, on choisit la taille de prothèse la plus adéquate pour remplir le sein. Au niveau interne, dans la mastopexie, on utilise la même technique que pour l’augmentation mammaire, en plaçant la prothèse sous le muscle pectoral.

Dans une mastopexie, l’évaluation du chirurgien est basique. Il calcule et dessine le sein avec la patiente debout, en se basant sur son intuition et son expérience pour obtenir un excellent résultat. Pour déterminer la quantité de peau excédentaire à enlever, on prend en compte les différentes mesures, la position du mamelon, le sillon mammaire… Bien qu’il soit important de prendre en compte l’avis de la patiente, le chirurgien ne peut jamais faire l’erreur de faire quelque chose qui ne donnera pas un bon résultat. Par exemple, si le chirurgien plastique considère qu’un T inversé est nécessaire, son avis doit prévaloir sur celui de la patiente, sinon le résultat ne sera pas bon.

Si la patiente a de gros seins, il ne sera pas nécessaire de poser des prothèses. La mastopexie dans ce cas consistera à enlever la peau et à soulever ces seins et, dans certains cas, il sera très utile de réaliser un lipofilling pectoral, en plaçant dans cette zone de la graisse extraite d’une autre partie du corps pour éviter que le pôle supérieur du sein ne soit creux, en obtenant un résultat avec l’effet d’une mini-prothèse.

Voir ce site pour aller plus loin : https://www.recherche-web.com/actu838/actualite-medias/people-celebrites/augmentation-mammaire-par-graisse.html

Il faut tenir compte du fait qu’une prothèse mammaire n’entraîne pas par elle-même une élévation du sein tombé, elle ne se produit que chez les personnes où la chute est très légère et où il n’y a plus de peau.

Augmentation mammaire : prothèses rondes ou anatomiques ?

Quant à leur forme, il existe deux grands types de prothèses mammaires : rondes ou anatomiques. Dans la plupart des cas, le résultat de l’augmentation mammaire est meilleur avec la prothèse ronde car le silicone d’une prothèse anatomique est beaucoup plus rigide pour maintenir sa forme, donc son toucher est plus dur et moins naturel.

Un autre risque supplémentaire d’une prothèse anatomique est que, même après un certain temps après l’opération d’augmentation mammaire, elle peut se retourner dans la capsule elle-même, générant une déformation et provoquant le croisement des mamelons. Même si la rotation est légère, l’aspect du sein est étrange, donc la seule solution dans ces cas est d’intervenir à nouveau pour retirer la prothèse anatomique et la remplacer par une prothèse ronde.

En savoir plus aussi : https://www.santiane.fr/mutuelle-sante/guides/prix-implants-mammaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *