Botox : Conseils pour les soins pré-intensifs

botox-paris

Lors de l’admission d’un patient pour un traitement, certaines questions doivent être posées afin d’éviter toute complication ou réaction indésirable .

Antécédents médicaux

Le docteur qui injecte le botox doit demander au patient ses antécédents médicaux complets afin de déterminer si le Botox est un traitement approprié pour lui. Il doit être au courant de toutes les maladies, affections médicales et savoir si la personne a subi une intervention chirurgicale dans le passé. Il est également important de vérifier si la personne est enceinte ou si elle allaite un enfant.

Médicaments

Le patient qui reçoit les injections de Botox doit cesser de prendre d’éventuels médicaments anticoagulants au moins une semaine avant le traitement . Il se doit d’éviter des médicaments tels que l’aspirine, l’Advil, l’excédrine et autres les suppléments de vitamine E .Il doit aussi éviter  les  l’huile de poisson, le ginseng et le gingko Bilbao. Cela aidera à prévenir les ecchymoses après le traitement au Botox. Tous les analgésiques doivent être évités sauf le Tylenol.

Eviter de consommer l’Alcool

Une autre instruction importante avant le traitement au Botox est de réduire la consommation d’alcool dans les jours précédant l’intervention  afin d’éviter les ecchymoses. Vous trouverez plus d’informations en contactant certains spécialistes du botox à paris en parcourant ces sites web  :  https://www.docteurgauthier.fr/ ,
http://jennyetpaola.com/ ,  https://liveplastie.fr/  ,  https://centremarceau.com

Attentes

Un laboratoire spécialisé en la matière recommande qu’avec les personnes qui subissent des injections de botox pour la première fois , un examen approfondi du visage du patient soit effectué . Une discussion approfondie relative aux attentes du patient vis-à-vis du traitement qu’il va recevoir est plus qu’indispensable. Cela peut aider à prendre une décision définitive.  A savoir si le Botox est une bonne solution pour eux. Compte tenu du fait que par exemple le Botox ne peut cibler que certaines zones problématiques.

Le patient doit être informé de la procédure et ne pas avoir d’attentes irréalistes quant aux résultats. Il faut leur parler de tous les effets secondaires et du taux de réussite du traitement afin de leur éviter toute déception après l’intervention.

Régions à traiter

S’il est décidé que le Botox est la bonne solution pour les problèmes du patient, l’étape suivante consiste à décider quelles régions du visage doivent être traitées. Il est important de demander aux patients quelle est leur définition d’un résultat idéal, car il arrive parfois que le patient et le professionnel de la santé ne soient pas d’accord sur ce point. Les objectifs du médecin traitant  doivent s’aligner sur ceux des patients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *