L’acide hyaluronique : source scientifique

Noter cet article

acide-hyaluronique-source scientifique

Une autre méthode prometteuse pour synthétiser des dérivés d’acide hyaluronique à haut rendement de greffage, dans des conditions douces, est basée sur l’amidation activée par la triazine, généralement réalisée avec de la 2-chloro-diméthoxy-1,3,5-triazine ou du (4-(4,6-diméthoxy-1,3,5-triazin-2-yl)-4-méthylmorpholinium (DMTMM). Une étude récente a permis de comparer la chimie d’activation de l’EDC/NHS et du DMTMM pour modifier l’HA par la formation d’amides dans l’eau. Les résultats ont montré que le DMTMM est plus efficient que l’EDC/NHS pour la ligature des amines à l’acide hyaluronique et ne nécessite pas un contrôle précis du pH pendant la réaction pour être efficace. En utilisant ces conditions d’amidation douces, il est possible de synthétiser des dérivés hautement hydrophiles et biocompatibles, tels que l’acide hyaluronique réticulé à l’urée, qui a déjà montré des applications intéressantes dans les domaines ophtalmique et esthétique.

Modification des groupes N-acétyle de l’HA La désacétylation des groupes N-acétyle de l’HA permet de récupérer des fonctionnalités amino, qui peuvent ensuite réagir avec des acides activés en utilisant les mêmes méthodes d’oxydation que celles décrites ci-dessus. Cependant, cette approche n’est pas fréquemment utilisée pour synthétiser des dérivés de l’acide hyauronique pour deux raisons principales : première de toutes, il a été démontré que même les techniques de désacétylation les plus douces induisent une fragmentation de la chaîne. De plus, la désacétylation est une technique structurelle forte modification, qui pourrait modifier de manière importante les propriétés biologiques uniques typiques de l’HA natif : en effet, il a été récemment découvert qu’elle réduit les interactions avec le récepteur CD44.

Applications de l’HA et de ses dérivés En raison de leurs propriétés biologiques et physico-chimiques uniques et de leur innocuité profile, l’HA natif et nombre de ses dérivés représentent des biomatériaux intéressants pour diverses applications médicales, pharmaceutiques, alimentaires et cosmétiques. Certains produits à base d’HA sont déjà sur le marché et/ou ont déjà fait l’objet d’une pratique clinique consolidée, tandis que d’autres font actuellement l’objet d’études plus approfondies pour évaluer leur efficacité. Étant donné que la littérature concernant les dérivés du HA et leurs applications est très étendue, seuls quelques exemples sont présentés ci-après.

Pour plus d’information sur l’acide hyaluronique visitez ce site web  : https://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_hyaluronique

Modification des groupes N-acétyle de l’HA La désacétylation des groupes N-acétyle de l’HA permet de récupérer des fonctionnalités aminées, qui peuvent ensuite réagir avec des acides activés en utilisant les mêmes méthodes d’amidation décrites ci-dessus. Cependant, cette approche n’est pas fréquemment utilisée pour synthétiser des dérivés de l’HA pour deux raisons principales : tout d’abord, même les techniques de désacétylation les plus douces ont montré qu’elles induisaient une fragmentation de la chaîne. De plus, la désacétylation est une modification structurelle importante, qui pourrait changer de manière significative les propriétés biologiques uniques typiques de l’HA natif : en effet, il a été récemment découvert qu’elle réduit les interactions avec le récepteur CD44.

En raison de leurs propriétés biologiques et physico-chimiques uniques et de leur profil de sécurité, l’HA natif et nombre de ses dérivés représentent des biomatériaux intéressants pour diverses applications médicales, pharmaceutiques, alimentaires et cosmétiques. Certains produits à base d’HA sont déjà sur le marché et/ou ont déjà une pratique clinique consolidée, tandis que d’autres font actuellement l’objet de recherches supplémentaires pour confirmer leur efficacité.

Pour en savoir plus : https://www.riccardomarsili.fr/medecine-esthetique/injections-acide-hyaluronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *